Rudolf Strasser

     



 






J’ai travaillé pendant 25 ans dans une ferme de 60 ha dans les Franches-Montagnes, ferme achetée, gérée et développée en commun avec une autre famillei. 


Nous avons innové en exploitant en commun notre domaine, nous avons été pionniers dans l’élevage de vaches allaitantes Aberdeen Angus, dans la production biologique, l’établissement d’un réseau de vente directe, le développement des énergies renouvelables en installant un chauffage à distance alimenté aux copeaux de bois.

Nous sommes organisés en société anonyme, ce qui permet assez facilement le départ et l’arrivée de nouvelles familles.

Nous partageons non seulement le travail, mais les décisions, les frais d’assurance, de ménage, d’enfants et les revenus venus de l’extérieur.


J’ai été sollicité rapidement pour travailler à la municipalité de la commune de Les Enfers, ou j’ai eu la charge des forêts et de l’agriculture.

Plus tard je me suis engagé pour le PS Suisse et le Parlement jurassien.


Pendant plusieurs années, j’ai présidé l’Association pour le développement économique des Franches-Montagnes et siégé au comité de l’Association régionale du Jura.


Agro-économiste de formation, j’ai entamé une deuxième carrière, oeuvrant en tant que directeur de programme dans la coopération, dans des projets  de développement rural. Réaliste et pragmatique, j’ai travaillé durant 18 ans dans divers pays et notamment en Inde, Vietnam, Cameroun, Corée du Nord, Tchad et en Afghanistan.



Ferme de Cerniévillers, Les Enfers, vue sur la France

Visite d’une rizière à Cao Bang, au Vietnam

Visite d’un projet de cordons pierreux
dans l’est du Tchad, à proximité d’Abéché