Rudolf Strasser

     



 





Directeur de programmes avec des projets dans le nord, à Taloqan et Kundus, ainsi que dans l’est, à Jalalabad.


Les projets concernaient plusieurs domaines tels que le développement rural en améliorant les réseaux de distribution d’eau pour l’agriculture irriguée, le travail sur la production de semences, l’amélioration du réseau de chemins dans les campagnes. Beaucoup d’énergie était mise aussi pour la formation des collaborateurs, mais aussi des femmes dans les villages. Il y avait même un projet de production de roses pour remplacer le pavot.


Deux ans pendant lesquels j’ai pu côtoyer une population attachante, fatiguée de trente années de guerre, souhaitant prendre en main sa destinée.

Deux ans qui m’ont convaincu que l’intervention des armées de l’occident ne pourra pas  résoudre les problèmes de ce pays qui doit trouver son chemin lui-même avec une aide de la société civile.

Petits mendiants à Kaboul

Paysage de Dari Noor, à l’est de l’Afghanistan

Visite de champs de blé dans la région de Jalalabad

Repas pris en commun avec les paysans du projet